Rejoindre la

communauté OMIA

 Facebook
OMIA
SPAASI
Logo commémoration
Immigration
Vivre en Acadie
  • diaporama2
  • diaporama 4
  • diaporama 6

Dernières nouvelles

COMMUNIQUÉ DE PRESSE- La SPAASI lance sa programmation du volet international de la FrancoFête en Acadie 2017
Moncton, N.-B, le 19 octobre 2017 — La Stratégie de promotion des artistes acadiens sur la scène internationale (SPAASI), une initiative de la Société Nationale de l’Acadie (SNA), présentera encore cette année un important volet international lors de la FrancoFête en Acadie qui aura lieu du 31 octobre au 4 novembre prochain à Dieppe et Moncton. La date limite d’inscription est le 27 octobre.En nouveauté cette année, les délégués internationaux auront la chance de passer une journée à l’Île-du-Prince-Édouard pour une excursion à la découverte de l’Acadie. Ces derniers pourront ainsi en apprendre davantage sur l’identité́ acadienne, son histoire, sa culture et ses paysages. Cette activité aura lieu en amont de la FrancoFête et est présentée en collaboration avec la Fédération culturelle de l’Île-du-Prince-Édouard.La SPAASI accueillera, une fois de plus, une importante délégation de 31 professionnels de l’industrie du spectacle en provenance de la France, de la Belgique, de la Suisse et des États-Unis, et présentera plusieurs activités de réseautage et rencontres d’affaires entre les délégués internationaux, les artistes et représentants d’artistes acadiens. Voici un aperçu des activités SPAASI présentées en marge de la FrancoFête en Acadie :· Mentorat « Préparation à la vitrine internationale » : une formation offerte exclusivement aux six artistes sélectionnés pour la vitrine « Par ici le Monde ! » afin d’appuyer ces artistes dans leurs efforts de développement de carrière à l’international. Deux des formateurs sont originaires de la Belgique et un autre de la France. La formation aura lieu les 31 octobre et 1er novembre au Centre culturel Aberdeen et se poursuivra avec deux des six artistes au cours de la prochaine année.· Cocktail dinatoire SPAASI : une première rencontre entre les professionnels internationaux et les artistes acadiens et leurs représentants. Le mercredi 1er novembre à 18 h à la salle Champlain de l’hôtel Wingate.· Dîner réseautage « Par ici le Monde ! » avec vitrines acadiennes : spécialement conçu pour faciliter le réseautage entre les artistes acadiens et les délégués internationaux, et mettant en vedette six artistes acadiens prêts à l’export. Le jeudi 2 novembre de midi à 17 h à la salle Bernard-LeBlanc du Centre culturel Aberdeen.· Souper des internationaux : une rencontre informelle et un repas au homard partagé en toute convivialité entre les délégués internationaux et les délégués acadiens. Le jeudi 2 novembre à 17 h à la salle Champlain de l’hôtel Wingate.· Atelier « Redevances internationales » : une formation pour apprendre comment profiter pleinement des redevances liées à l’utilisation d’œuvres musicales ou visuelles dans l’industrie de la musique, au Canada et ailleurs dans le monde, suivie de rendez-vous individuels pour mettre en pratique les connaissances acquises. Le vendredi 3 novembre à 10 h à la salle Beauséjour de l’hôtel Wingate.· Cocktail et rencontre de programmation: un verre de l’amitié pour célébrer les rencontres effectuées pendant la semaine, suivi d’une discussion entre les délégués internationaux pour stimuler la diffusion d’artistes acadiens à l’international. Le samedi 4 novembre à 15 h à la salle multifonctionnelle du Centre des arts et de la culture de Dieppe.Les artistes et représentants d’artistes acadiens ainsi que les membres des industries culturelles francophones du Canada atlantique n’étant pas déjà inscrits à la FrancoFête sont invités à réserver leur place pour participer à ces activités avant le vendredi 27 octobre, par courriel, à : christine.lavoie@snacadie.org ou par téléphone à : 1-506-206-3929. L’inscription est gratuite pour ces activités.Pour plus d’information sur les activités du volet international SPAASI, incluant la liste des délégués internationaux et l’horaire du programme international, visiter : www.acadie-export.ca.- 30 -La FrancoFête en Acadie est une conférence annuelle organisée par le Réseau atlantique de diffusion des arts de la scène (Radarts), mettant en vedette des créateurs acadiens et francophones canadiens. Elle réunit près de 500 participants – artistes, agents, producteurs, diffuseurs et médias, et présente plus d’une quarantaine de vitrines officielles (principalement en musique), des ateliers, des rencontres éclair, un salon contact, des remises de prix et un grand banquet.Le volet international de la FrancoFête en Acadie, organisé par la SPAASI, présente une programmation complémentaire qui permet aux professionnels internationaux de découvrir a priori le talent des artistes acadiens et d’échanger entre eux et avec la SPAASI sur les opportunités de collaboration et de programmation futures. Il permet également aux artistes acadiens de rencontrer ces professionnels et de parfaire leurs connaissances en matière d’exportation.La Stratégie de promotion des artistes acadiens sur la scène internationale (SPAASI), un volet de la SNA, a pour objectif le développement des marchés internationaux afin d’accroitre les opportunités de commercialisation et de présentation d’œuvres et produits culturels d’artistes professionnels acadiens du Canada atlantique. Elle aide surtout à repérer les professionnels internationaux désireux de travailler avec des artistes acadiens et à professionnaliser les artistes acadiens souhaitant exporter.La SPAASI se concentre sur quatre secteurs d’activités: 1) le volet international de la FrancoFête en Acadie, 2) la présentation de foires commerciales à l’étranger,
3) les activités de démarchage et, 4) le Centre de ressources international et acadien (CRIA) incluant six disciplines artistiques (arts visuels, arts littéraires, danse, théâtre, cinéma et musique) – voir www.acadie-export.ca.Le Centre de ressources international et acadien (CRIA) est un outil de la SPAASI et prend la forme d’une plateforme Web (www.acadie-export.ca) qui met en lien les artistes acadiens avec le public et les acheteurs internationaux.Personne-ressource:Mme Christine LavoieCoordonnatrice SPAASISociété Nationale de l'Acadie1-506-999-0929 ; christine.lavoie@snacadie.orgContact pour les médias :Mme Émilie CaissieResponsable des communicationsSociété Nationale de l'Acadie1-506-888-1695; emilie.caissie@snacadie.org 

Galerie de photos



Ententes de coopération

Relations internationales

C'est avec la France que la SNA fit ses premiers pas sur la scène internationale. À l'initiative du président de la SNA, le Général de Gaulle acceptait, au mois de janvier 1968, de recevoir une délégation acadienne à Paris. La délégation acadienne était représentée à l'époque par le Dr Léon Richard, alors président de la SNA, le recteur de l'Université de Moncton, Adélard Savoie, le président de la Compagnie Mutuelle l'Assomption et vice-président de l'Évangéline, Gilbert Finn et le vice-président de l'Association acadienne de l'éducation, Euclide Daigle. Un important programme de coopération était alors signé. Bourses, coopérants, dons de livres et une aide financière au journal l'Évangéline évaluée à plus de 400 000 $, ainsi que la création d'un Service culturel au Consulat général de France à Moncton furent accordés à l'Acadie.

1195.jpgLe programme de coopération France-Acadie est, encore aujourd'hui, le plus important programme d'échanges géré par la Société Nationale de l'Acadie. Renouvelé à tous les deux ans, il permet annuellement à une dizaine de boursiers, boursières et stagiaires acadiens de faire des études en France. Par le biais de ce programme, certaines institutions et entreprises acadiennes bénéficient à chaque année de l'expertise française, de dons de livres, de disques, de matériel, etc. Ce programme d'échanges contribue grandement à l'épanouissement des communautés acadiennes des provinces de l'Atlantique. La Direction Générale des Relations Culturelles, Scientifiques et Techniques (DGRCST) est le principal maître d'oeuvre de ce programme de coopération pour le gouvernement français.

Du côté acadien, le programme est géré par le Consulat général de France à Moncton, plus particulièrement par le biais du Service culturel, avec la collaboration de la SNA.

En 1983, la Société Nationale de l'Acadie initiait des discussions avec les représentants de la Communauté française de Belgique. Depuis, un programme d'échanges est renouvelé, à tous les trois ans avec les responsables du Commissariat général aux relations internationales de la Communauté française de Belgique. Les principaux échanges se situent au niveau de stages de formation, de stages en langue et littérature françaises, de dons de livres, de disques, etc.

Les relations avec la Louisiane et les Îles Saint-Pierre et Miquelon sont plus récentes. En avril 1990, une délégation acadienne se rendait à Saint-Pierre et Miquelon et signait un premier programme d'échanges avec le Conseil Général des Îles Saint-Pierre et Miquelon. Les échanges prévus se situaient surtout au niveau des communications, de la jeunesse, de l'éducation et de la santé.

Quant aux premiers échanges avec la Louisiane, ils datent de la même période (mai 1990). Une délégation acadienne se rendait alors à Lafayette pour une session de travail avec les responsables du Conseil pour le développement du français en Louisiane (CODOFIL). Quelques échanges se sont concrétisés et des discussions récentes augurent bien pour la tenue d'une prochaine rencontre en vue d'établir des liens plus étroits entre Acadiens du sud et du Nord.

La SNA a participé à la coordination en avril 1998 d'une mission commerciale sur l'industrie de la musique et de l'enregistrement sonore à Lafayete. Lors de l'assemblée générale annuelle 2001 de la SNA, Action cadienne de la Louisiane est devenue membre affilié de l'organisme.

Toujours sur la scène internationale, la Société Nationale de l'Acadie participe, à tous les deux ans, aux Sommets de la Francophonie. L'organisme a fait partie de la délégation canadienne lors des Sommets de la Francophonie de Paris (1991), de l'Ile Maurice (1993), de Cotonou (1995), de Hanoï (1997) et de Moncton (1999). Il devait prendre part à celui de Beyrouth en septembre 2001, mais celui-ci a été annulé.

La Société Nationale de l'Acadie entretient des liens particuliers avec l'association Les Amitiés Acadiennes dont le bureau est situé à Paris. Cette association qui regroupe cinq organisations régionales composées de descendants d'Acadie ou d'amis de l'Acadie, organise et parraine annuellement différentes activités afin de promouvoir l'Acadie en France.

Il est à noter que l'ex-président des Amitiés Acadiennes, Philippe Rossillon, avait joué un rôle des plus importants dans les relations qui ont été maintenues au fil des ans entre le gouvernement français et la Société Nationale de l'Acadie.

D'autre part, la Société Nationale de l'Acadie gère, bénévolement, un autre organisme appelé «Fondation Franco-Acadienne pour la Jeunesse». Cet organisme favorise les échanges entre jeunes français et acadiens. Depuis sa fondation en 1979, plus de 300 jeunes ont participé à différents stages (2 à 4 semaines) en France et en Acadie afin de se perfectionner dans des domaines très spécifiques.

La SNA a également été responsable de l'organisation de l'Accessible étoile, spectacle présenté dans le cadre du Sommet du G-7 à Halifax et auquel assistait Mesdames Chrétien, Chirac, Eltsine et Santerre, épouses de Chefs d'États. Par ce spectacle, l'Acadie voulait transmettre aux autres nations une invitation à la tolérance et au respect. Rappellons que ce spectacle, auquel assistait plus de 400 personnes, a été présenté à la télévision de Radio-Canada et sur la chaîne de TV-5.

pub fna
250e anniversaire
celebrations2016

Ententes de coopération

Relations internationales

C'est avec la France que la SNA fit ses premiers pas sur la scène internationale. À l'initiative du président de la SNA, le Général de Gaulle acceptait, au mois de janvier 1968, de recevoir une délégation acadienne à Paris. La délégation acadienne était représentée à l'époque par le Dr Léon Richard, alors président de la SNA, le recteur de l'Université de Moncton, Adélard Savoie, le président de la Compagnie Mutuelle l'Assomption et vice-président de l'Évangéline, Gilbert Finn et le vice-président de l'Association acadienne de l'éducation, Euclide Daigle. Un important programme de coopération était alors signé. Bourses, coopérants, dons de livres et une aide financière au journal l'Évangéline évaluée à plus de 400 000 $, ainsi que la création d'un Service culturel au Consulat général de France à Moncton furent accordés à l'Acadie.

1195.jpgLe programme de coopération France-Acadie est, encore aujourd'hui, le plus important programme d'échanges géré par la Société Nationale de l'Acadie. Renouvelé à tous les deux ans, il permet annuellement à une dizaine de boursiers, boursières et stagiaires acadiens de faire des études en France. Par le biais de ce programme, certaines institutions et entreprises acadiennes bénéficient à chaque année de l'expertise française, de dons de livres, de disques, de matériel, etc. Ce programme d'échanges contribue grandement à l'épanouissement des communautés acadiennes des provinces de l'Atlantique. La Direction Générale des Relations Culturelles, Scientifiques et Techniques (DGRCST) est le principal maître d'oeuvre de ce programme de coopération pour le gouvernement français.

Du côté acadien, le programme est géré par le Consulat général de France à Moncton, plus particulièrement par le biais du Service culturel, avec la collaboration de la SNA.

En 1983, la Société Nationale de l'Acadie initiait des discussions avec les représentants de la Communauté française de Belgique. Depuis, un programme d'échanges est renouvelé, à tous les trois ans avec les responsables du Commissariat général aux relations internationales de la Communauté française de Belgique. Les principaux échanges se situent au niveau de stages de formation, de stages en langue et littérature françaises, de dons de livres, de disques, etc.

Les relations avec la Louisiane et les Îles Saint-Pierre et Miquelon sont plus récentes. En avril 1990, une délégation acadienne se rendait à Saint-Pierre et Miquelon et signait un premier programme d'échanges avec le Conseil Général des Îles Saint-Pierre et Miquelon. Les échanges prévus se situaient surtout au niveau des communications, de la jeunesse, de l'éducation et de la santé.

Quant aux premiers échanges avec la Louisiane, ils datent de la même période (mai 1990). Une délégation acadienne se rendait alors à Lafayette pour une session de travail avec les responsables du Conseil pour le développement du français en Louisiane (CODOFIL). Quelques échanges se sont concrétisés et des discussions récentes augurent bien pour la tenue d'une prochaine rencontre en vue d'établir des liens plus étroits entre Acadiens du sud et du Nord.

La SNA a participé à la coordination en avril 1998 d'une mission commerciale sur l'industrie de la musique et de l'enregistrement sonore à Lafayete. Lors de l'assemblée générale annuelle 2001 de la SNA, Action cadienne de la Louisiane est devenue membre affilié de l'organisme.

Toujours sur la scène internationale, la Société Nationale de l'Acadie participe, à tous les deux ans, aux Sommets de la Francophonie. L'organisme a fait partie de la délégation canadienne lors des Sommets de la Francophonie de Paris (1991), de l'Ile Maurice (1993), de Cotonou (1995), de Hanoï (1997) et de Moncton (1999). Il devait prendre part à celui de Beyrouth en septembre 2001, mais celui-ci a été annulé.

La Société Nationale de l'Acadie entretient des liens particuliers avec l'association Les Amitiés Acadiennes dont le bureau est situé à Paris. Cette association qui regroupe cinq organisations régionales composées de descendants d'Acadie ou d'amis de l'Acadie, organise et parraine annuellement différentes activités afin de promouvoir l'Acadie en France.

Il est à noter que l'ex-président des Amitiés Acadiennes, Philippe Rossillon, avait joué un rôle des plus importants dans les relations qui ont été maintenues au fil des ans entre le gouvernement français et la Société Nationale de l'Acadie.

D'autre part, la Société Nationale de l'Acadie gère, bénévolement, un autre organisme appelé «Fondation Franco-Acadienne pour la Jeunesse». Cet organisme favorise les échanges entre jeunes français et acadiens. Depuis sa fondation en 1979, plus de 300 jeunes ont participé à différents stages (2 à 4 semaines) en France et en Acadie afin de se perfectionner dans des domaines très spécifiques.

La SNA a également été responsable de l'organisation de l'Accessible étoile, spectacle présenté dans le cadre du Sommet du G-7 à Halifax et auquel assistait Mesdames Chrétien, Chirac, Eltsine et Santerre, épouses de Chefs d'États. Par ce spectacle, l'Acadie voulait transmettre aux autres nations une invitation à la tolérance et au respect. Rappellons que ce spectacle, auquel assistait plus de 400 personnes, a été présenté à la télévision de Radio-Canada et sur la chaîne de TV-5.